Tarte framboises et chocolat blanc

Sunday, March 24, 2019

Bonjour à tous ! Aujourd'hui, je choisis de vous partager une recette que j'ai faite au pifomètre il y a quelques années. J'ai continué à la faire régulièrement et elle a toujours eu un franc succès au près de tous ceux qui la goûtaient ! C'est une recette très simple et três goûteuse.



Ingrédients 


• 1 pâte brisée
• 2 tablettes de chocolat blanc (environ 360 grammes)
• 25cl de crème liquide
• 25cl de crème de noix de coco
• 2 feuilles de gélatine (ou 2g d'agar-agar)
• framboises à volonté

Recette


Pour commencer, faites préchauffer votre four à 180°. Deux options s'offrent à vous. Vous pouvez acheter une pâte brisée toute faite, ou préparer la vôtre. Personnellement, je fais la mienne en mélangeant 300 g de farine, 130 g de beurre, 1 cuillère à café de sucre, 70 ml d'eau, et une pincée de sel. Je mets le tout à pétrir dans mon robot Companion jusqu'à obtenir une belle boule de pâte ! 

Quand votre pâte est prête, étalez là, piquez la avec une fourchette puis mettez la au four environ 20 / 25 minutes, jusqu'à ce qu'elle soit bien dorée.


Pendant ce temps, faites fondre votre chocolat au bain-marie et mélangez le aux crèmes. J'adore mettre de la crème de noix de coco car cela donne un goût ressemblant aux Raffaello de chez Ferrero... Mais si vous n'aimez pas le noix de coco, alors vous pouvez remplacer la crème de noix de coco par de la crème classique ! 

Lorsque le chocolat est totalement fondu, mettez tremper votre gélatine dans un peu d'eau. Lorsqu'elle est bien ramollie, ajoutez la au mélange encore chaud. Si vous utilisez l'agar-agar, il faut l'ajouter au mélange froid, puis porter votre préparation à ébullition pendant 10 secondes. Attention à ce que le chocolat n'accroche pas au fond de votre casserole. 


Versez votre crème au chocolat blanc sur votre pâte, puis disposez vos framboises (elles peuvent être fraîches ou surgelées, ça n'a pas vraiment d'importance). Laissez poser plusieurs heures, jusqu'à ce que la crème se tienne. 

Il ne vous reste plus qu'à déguster ! 

Préparation et rééducation du périnée

Wednesday, March 13, 2019

Préparer son périnée à l'accouchement


Je ne sais pas vous, mais personnellement, je n'appréhendais pas du tout l'accouchement. Je ne craignais pas la  douleur que cela allait me causer. J'avais cet incroyable pressentiment que tout se passerait bien, et que ça serait un très heureux événement dans tous les sens du terme. Cependant, j'avais une vraie crainte : l'épisiotomie. Je ne craignais pas le geste en lui-même, mais je craignais les douleurs post-partum qui allaient avec. Le fait d'avoir mal en étant assise, d'avoir du mal à se déplacer avec la douleur, de souffrir en urinant... Bref, ça me terrifiait, beaucoup plus que les contractions et le reste. 

Pendant la grossesse, j'ai commencé à me renseigner sur les manières dont cet acte pouvait être évité, et sur comment faciliter la cicatrisation. En vagabondant d'article en article et de reportage en reportage, j'ai fini par tomber sur une émission de La Maison des Maternelles intitulée "faut-il craindre l'épisiotomie ?"

Dans cette émission, le Dr. Gonzague Mellerio parle d'une méthode permettant d'assouplir et muscler son périnée. Grâce à cela, une minorité des patientes de ce gynécologue obstétricien subissent une épisiotomie lors de leur accouchement...

Epi-no, qu'est-ce que c'est ?


Le Dr Gonzague Mellerio, gynécologue obstétricien à Paris, est le premier praticien en France à s'intéresser à cette technique originaire d'Ouganda. «Ce sont des ethnologues allemands qui, présents en 1972, se sont aperçus que les femmes se préparaient à accoucher en s'entraînant à expulser des callebasses de plus en plus gros. Les voies génitales et les muscles assouplis, elles n'avaient pas de déchirure en mettant au monde leur enfant» - Madame Le Figaro, Août 2017 

Epi-No est un dispositif médical très simple composé d'un ballon et d'un manomètre. Le but est de faire gonfler le ballon à l'intérieur du vagin de manière à l'assouplir. 

Il faut gonfler le ballon jusqu'à ressentir une gêne (mais surtout pas une douleur ! Il ne faut pas risquer de se blesser), attendre environ 10 secondes et ensuite l'expulser lentement. Pour un entraînement efficace, il faudrait utiliser épi-no un quart d'heure tous les jours lors du dernier mois de grossesse. 

Le but est de réussir à expulser un ballon faisant la taille de la tête d'un nouveau-né (10 cm de diamètre, soit environ 31 cm de diamètre). 

Il est conseillé de commencer les exercices d'étirement autour de 37 SA. Mais le dispositif Epi-No sert également à muscler le périnée. Il suffit de gonfler légèrement le ballon et de contracter son périnée (on peut constater l'efficacité des contractions du périnée en voyant l'aiguille du manomètre bouger). Le ballon exerce une résistance, ce qui permet au muscle de travailler. 

Après l'accouchement, votre sage-femme ou gynécologue pourra également vous recommander certains exercices à faire avec Epi-No, en fonction de vos besoins. 

Mon expérience avec épi-no


J'ai commencé à utiliser Épi-No autour de 27 SA pour muscler mon périnée, et surtout prendre conscience de ce muscle que je n'avais pas l'habitude de solliciter consciemment. 

Puis autour de 37 SA, j'ai commencé les exercices d'étirement. J'ai réussi à étirer mon périnée jusqu'à 7 cm de diamètre. Je n'ai jamais réussi / eu le courage d'aller plus loin. 

Les sensations sont très étranges au début, mais finalement les exercices se sont montrés efficaces puisque je n'ai eu que des déchirures très superficielles (qui sont devenues indolores environ 24 heures après l'accouchement), et mon périnée a gardé une bonne tonicité malgré l'accouchement. Si j'avais insisté en gonflant le ballon jusqu'à 10 cm, je pense que j'aurais au moins pu éviter les déchirures, mais mon objectif principal était atteint : éviter l'épisiotomie ! (et pourtant, si on regarde les pourcentages, la maternité dans laquelle j'ai accouché la pratique assez facilement)

J'utilise ce dispositif encore aujourd'hui dans mon entretien du périnée. Je n'hésiterai pas à utiliser Épi-No pour une deuxième grossesse. 

Venons-en maintenant au prix... C'est un dispositif assez coûteux et encore mal remboursé. À l'époque, j'ai payé environ 130 euros et ma mutuelle m'a remboursé seulement 25 euros. 

Les massages du périnée


La méthode numéro 1 recommandée par énormément de professionnels reste le massage du périnée. Cette méthode se montre très efficace. Weleda propose même une huile spécifique de massage du périnée à base d'huiles biologiques pour assouplir les tissus. 

Pratiquer des exercices adaptés pendant la grossesse


Sauf contrindications, les professionnels insistent aujourd'hui sur l'importance de garder une activité physique pendant la grossesse. Préparer son périnée passe aussi par l'épargner des traumatismes inutiles pendant la grossesse. Il est recommandé de toujours utiliser des chaussures adaptées, même pour une petite marche. 

On évite les exercices à haut impact (non seulement pour le périnée, mais aussi parce qu'ils peuvent être mauvais pour le bébé) et on privilégie le renforcement musculaire. Il est possible de faire de la musculation pendant la grossesse, à condition de toujours utiliser des charges légères. Et bien sûr, on pense à contracter très fort son périnée lorsque l'on soulève une charge (mais aussi quand on tousse, quand on éternue, quand on marche...).

Et pour la rééducation ? 


La rééducation débute généralement suite à la visite post-natale qui a lieu 6 semaines après l'accouchement (le temps que les tissus cicatrisent et que le col de l'utérus se referme). 

La méthode la plus conseillée est la rééducation manuelle chez une sage-femme. Elle consiste en des exercices de respiration hypopressive pendant lesquels vous vous projetez une image en tête. Ces différentes images permettent de contracter différentes parties du périnée. 

On pourra également vous proposer en complément une rééducation que l'on appelle l'électrostimulation. Pour la mettre en place, votre spécialiste vous prescrira une sonde que vous pourrez utiliser à la maison.

Une troisième méthode, appelée biofeedback, fonctionne également à l'aide d'une sonde mais cette fois-ci sans électrostimulation. La sonde permet de visualiser l'intensité de la contraction du périnée sur un écran. Cette méthode se pratique exclusivement dans un cabinet médical. 

Attention...


Les propos que je tiens ici sont des propos assez généraux. Je vous recommande de vous tourner vers votre sage-femme ou votre gynécologue pour savoir quels exercices sont adaptés pour préparer votre périnée à l'accouchement, ou encore pour rééduquer votre périnée. 

Concernant la méthode Épi-No, elle commence seulement à se faire connaître et à faire parler d'elle. Je vous conseille de regarder la liste des professionnels agréés et formés à la mise en place de cette méthode. Vous la trouverez directement sur le site officiel de ce dispositif. 

Je rappelle que la rééducation est indispensable. Ce muscle permet de soutenir votre vagin, votre rectum ou encore votre vessie. Une absence de rééducation peut avoir des conséquences désastreuses et amener à une gêne quotidienne très importante.



Retrouvez-moi sur Instagram !

© Lady Dine. Design by FCD.